• header-zhom
Image1

Plan National d’Actions en faveur du Crabier blanc de Mayotte

 

Le 4 décembre 2015 s’est tenu dans les locaux de la DEAL de Mayotte le premier Comité de suivi relatif à la rédaction du Plan national d’actions (PNA) en faveur du Crabier blanc. Les plans nationaux d’actions sont des programmes qui visent à assurer le bon état de conservation de l’espèce ou des espèces menacées auxquelles ils s’intéressent, par la mise en œuvre d’actions visant les populations et leurs milieux. Ils ont également pour objectif de faciliter l’intégration de la protection de l’espèce dans les politiques sectorielles.

 

Les objectifs d’un PNA sont triples : protéger en mettant en œuvre des actions de conservation et de protection à l’échelle du territoire, étudier les espèces et les habitats concernés et communiquer sur les enjeux de conservation. À Mayotte, il existe déjà deux PNA en faveur d’espèces marines : le dugong et les tortues marines. Ce troisième PNA concerne pour la première fois à Mayotte une espèce d’oiseau : le Crabier blanc, petit héron (« shidankahi » en shimaoré) mondialement menacé de disparition, qui se reproduit en mangrove et se nourrit dans les zones humides d’intérieur et d’arrière mangrove.

Image2

Le Comité de suivi du PNA en faveur du Crabier blanc est présidé par la DEAL et rassemble l’ensemble des acteurs concernés par la préservation des populations de Crabier blanc à Mayotte. La rédaction et la mise en œuvre de ce PNA ont été confiées au Groupe d’étude et de protection des oiseaux de Mayotte (GEPOMAY), association qui étudie le Crabier blanc depuis 2010 et qui a d’ores et déjà mené plusieurs projets entrant dans le champ d’action d’un PNA.

 

Ainsi, chaque année différentes techniques de suivi sont mises en place durant la période de reproduction de l’espèce (d’octobre à mars) pour estimer les effectifs nicheurs :

‐ Prospections aériennes par ULM ;

‐ Recensements des effectifs nicheurs par drone ;

‐ Recensements à l’aide de photographies.

 

Ainsi, en 2015 à Mayotte, la population nicheuse de Crabier blanc est estimée entre 75 et 110 couples. Cette population représente jusqu’à 15 % de la population mondiale de l’espèce qui se reproduit uniquement à Madagascar, Aldabra, Europa et Mayotte.

 

Oiseau le plus menacé de Mayotte, le Crabier blanc est classé « En Danger critique » d’extinction sur la liste rouge des espèces menacées en France – Chapitre oiseaux de Mayotte (UICN France, MNHN & Gepomay, 2014). Les principales menaces à Mayotte sont la disparition de l’habitat de l’espèce (les zones humides dont les mangroves et les prairies humides ouvertes) et le braconnage des jeunes et des œufs pour la consommation. La disparition des zones humides favorables au Crabier blanc provient essentiellement de l’agriculture (bananes, songes…) et/ou de l’aménagement de ces zones (remblais, constructions…). Il est temps d’agir ; en 2015 de nouveaux cas de braconnage ont été constatés sur les communes de Chiconi et de Mtsangamouji. La disparition des zones humides favorables à l’espèce s’accélère et réduit encore un peu plus l’habitat de prédilection du Crabier blanc.

 

Après validation ministérielle du document, la mise en œuvre du PNA devrait permettre de réaliser des actions coordonnées favorables à la restauration de cette espèce et de ses habitats. Pour cela, tous les partenaires associés agissent sur le terrain : Conseil départemental, Brigade nature de Mayotte, Parc naturel marin de Mayotte, DAAF, DEAL, communes…

Parmi les actions qui seront menées en 2016 dans le cadre du PNA en partenariat avec les acteurs locaux, on peut citer : la poursuite des suivis des sites d’alimentation et de reproduction, l’élaboration d’un plan local d’actions en faveur des zones humides ou encore des opérations de capture/marquage/recapture des individus. La sensibilisation et la communication seront également renforcées.

 

Contacts :
GEPOMAY : François Jeanne
francois.jeanne@gepomay.fr ; 06 39 03 16 20

Contact

Cité administrative
de Circonvallation
Rue Alexandre Buffon
97100 BASSE-TERRE
05 90 81 81 29
contact@pole-zh-outremer.org

Les autres Pôles-relais