• header-zhom
© Kwata/RNKaw

Le jaguar

,

 

Le jaguar « Panthera onca » est une espèce présente en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Aussi appelé « Tig » ou « Tig mawké » en créole Guyanais, il est classé depuis 2002 en espèce quasi menacée d’après l’UICN ; c’est pourquoi il est intégralement protégé en Guyane. Sa disparition est liée aux activités humaines, notamment le braconnage et la destruction de son habitat.

Le jaguar est rarement observé en zone aride. L’eau est l’un des éléments clé de son habitat. Il fréquente les savanes inondées et marécageuses, les forêts ripicoles (forêts inondables en bord de cours d’eau), les mangroves…

Son pelage est généralement jaune-orangée avec de nombreuses ocelles noires. Il peut peser de 50 à 150 kg et mesurer entre 1,10 et 1,80 mètre. Le jaguar devient adulte à deux ou trois ans pour la femelle et entre trois et quatre ans pour le mâle. Ils peuvent se reproduire toute l’année à partir de l’âge d’un an et demi. La femelle attire le mâle pour la reproduction avec des marques urinaires et une augmentation de ses grognements. Les appels d’une femelle peuvent attirer entre un et trois mâles. La copulation est brève mais peut se répéter une centaine de fois par jour. Les couples se séparent après la fécondation et la femelle prend toute la responsabilité de ses petits. La période de gestation dure autour de cent jours. La femelle met au monde un à quatre petits pesant entre 700 et 900 grammes. Les petits naissent aveugles et n’ouvrent les yeux qu’au bout de deux semaines. Ils sont sevrés à partir de cinq mois et restent avec la mère jusqu’à l’âge d’un an et demi voire deux ans grand maximum.

Le jaguar n’a aucun prédateur et se nourrit de toute sorte d’animaux : mammifères, oiseaux, reptiles, poissons. Cela dépend du milieu dans lequel il vit. Il a besoin de trois caractéristiques principales pour son habitat : un approvisionnement suffisant en eau, une couverture forestière dense pour se camoufler et une quantité suffisante de proies pour se nourrir.

Dans son milieu naturel, le jaguar a une espérance de vie d’une dizaine d’années seulement, tandis qu’un jaguar en captivité peut atteindre une vingtaine d’années.

Le jaguar est très présent dans les croyances locales, qui le perçoivent comme le symbole de la puissance de la forêt. Certains rites disent même que porter autour du cou une dent de jaguar « éloigne les mauvaises fièvres ». Chez les créoles guyanais, l’animal fait partie intégrante du patrimoine culturel : il est régulièrement mis en scène dans les contes où il est parfois ridiculisé.

 

© Kwata/RNKaw

Contact

Cité administrative
de Circonvallation
Rue Alexandre Buffon
97100 BASSE-TERRE
05 90 81 81 29
contact@pole-zh-outremer.org

Les autres Pôles-relais